Ce qu’il faut savoir sur la capacité d’emprunt

par Jan 11, 2022Non classé

Vous avez un projet de grande envergure tel un achat immobilier par exemple ? Vous souhaitez opter pour l’emprunt ? Savez-vous ce qu’est la capacité d’emprunt ou encore la capacité d’endettement ? Retrouvez dans ces quelques lignes tout ce qu’il faut savoir sur le sujet pour préparer comme il faut votre projet ainsi que l’ensemble de votre projet d’emprunt.

<H2>La capacité d’emprunt, c’est quoi ?

La capacité d’emprunt désigne le montant que peut obtenir un emprunteur auprès d’une banque ou d’une quelconque instance d’emprunt, dans le but de concrétiser un projet de grande envergure. On parlera notamment d’achat immobilier ou encore d’investissement à grande échelle. La capacité d’emprunt concerne la capacité d’achat, l’apport personnel ainsi que certains prêts complémentaires. Notons que la capacité d’emprunt varie suivant le taux du crédit immobilier. La capacité d’emprunt se base sur les deux facteurs suivants :

  • Le taux d’endettement
  • Le reste à vivre du ménage emprunteur

En ce qui concerne la fixation du montant à emprunter, c’est la durée du prêt immobilier ainsi que le taux d’intérêt qui va venir le déterminer. Plus les taux sont élevés, plus les mensualités aussi, ce qui réduit considérablement la capacité d’emprunt d’un emprunteur.

Peut déterminer soi-même sa capacité d’emprunt ?

La réponse est oui, un emprunteur peut déterminer lui-même sa capacité d’emprunt en effectuant divers calculs, cependant on le conseillera d’approcher personnellement sa banque pour obtenir plus amples informations.

  1. Via le taux d’endettement

Entrent en jeu les charges du ménage et les revenus, ces deux facteurs sont confrontés. Notons que le taux d’endettement est un indicateur qui va permettre à banque de visualiser la situation de l’emprunteur en s’assurant ainsi qu’il n’accumule pas les dettes ou encore que la situation ne dépasse tout simplement ses moyens. Pour calculer le taux d’endettement, il faut considérer les points suivants : salaires et traitements, bénéfices industriels et commerciaux (BIC), revenus fonciers, pensions de retraite et revenus de placements financiers réguliers. Mais le calcul du taux d’endettement prend aussi en compte les facteurs suivants : les mensualités de remboursement de crédit en cours, les pensions alimentaires versées s’il y en a, les charges récurrentes ainsi que le loyer mensuel.

  1. Via le reste à vivre

Il s’agit de la somme dont disposera le ménage emprunteur lorsqu’il aura payé ses mensualités ainsi que toutes les charges. Ce montant doit impérativement suffire à la survie du foyer, c’est-à-dire : vivre normalement et sans restrictions vitales, on parle ici des dépenses incompressibles. Si le reste à vivre ne suffit pas, la banque ne peut tout simplement pas accorder le prêt. Notons que le reste à vivre représente un facteur beaucoup plus déterminant que le taux d’endettement.

Notons qu’il est tout à fait possible d’augmenter sa capacité d’emprunt, notamment en restructurant les crédits en cours ou encore en optant pour deux prêts au lieu d’un seul. Il existe aujourd’hui des outils gratuits et disponibles en ligne qu’on appelle « simulateur d’emprunt ». Ces derniers permettent de déterminer approximativement la capacité d’emprunt d’un emprunteur ou encore d’un foyer. Il s’agit généralement d’un outil simple et rapide d’utilisation avec une efficacité sans pareil car ne demande pas de déplacement.